La clarinette que nous connaissons aujourd’hui tire ses origines de l’antiquité Égyptienne.

Elle se prénommait alors ARGOUL Égyptien.

On la retrouve alors dans d’autres régions du monde :

MAGUDI Indienne
LAUNEDAS Sarde,
CAÏ KEN DOÏ Annamite,
AULOS Grecque,
ZUMMARA Arabe.
Ces instruments sans perce étaient cylindriques, sans pavillon et possédaient plusieurs trous et une anche battante. Peu à peu ces instruments sont apportés dans le monde occidental par les conquêtes et échanges commerciaux.
C’est ainsi qu’apparaît le chalumeau en France.

Avant le 10e siècle, le chalumeau français était de forme cylindrique percé de plusieurs trous, avec une anche introduite dans la partie supérieure du tube, enfermée dans une petite boîte surmontée d’un tuyau servant d’embouchure ; l’anche n’était pas en contact avec les lèvres.

instruments-chalumeau-98102

C’est J -C. DENNER, né à NUREMBERG,qui va transformer le CHALUMEAU dans les années 1700.

denner-ddf62

Il ajoute le bec, le pavillon, 7 trous dont un double au petit doigt droit, 2 clés dont une sert à monter les sons fondamentaux d’une douzième. Le Chalumeau permet de jouer sur 2 octaves et 1 quinte. C’est ainsi qu’apparaît le Clarino (petite trompette), fabriqué depuis en ébène.

Tout au long de la renaissance , la clarinette va se transformer :

FRITZ BARTHOLD, à Brunswick, allonge la clarinette et la munit d’une 3″ clé.

Joseph BEER (1744-1811), fondateur de l’École allemande,dote l’instrument de 4 notes supplémentaires, le FA dièse et le LA bémol grave donnant le UT dièse et MI bémol à la 12″ en ajoutant une 4″ et 5″ clé
Xavier LEFÈVRE (1763-1829) ajoute, en 1791, une 6″ clé (cette même année, MOZART compose le concerto pour clarinette).A cette époque, les musiciens changeaient les corps qui s’adaptaient sur le pavillon pour changer de tonalité suivant les œuvres à exécuter.

En 1812 MULLER invente la clarinette à 13 clés.

images-9813f

En 1844, Hyacinthe KLOSE (1808-1880), célèbre clarinettiste, professeur au Conservatoire de PARIS, successeur de Frédéric BEER (1794-1828), fondateur de l’École française, aidé par la maison Buffet et inspiré de la flûte de Boehm, à l’idée d’adapter des anneaux mobiles. Il ajoute aussi un barillet permettant une justesse plus précise sur le corps du haut.

Tout au long de son histoire, les compositeurs se sont de plus en plus intéressés à cet instrument.

molter.miniature-09319 stamitz.miniature-959ab mozart.miniature-b6de8En 1720, Joseph Faber (Anvers ) l’introduit dans l’orchestre, tout comme Vivadi, Rameau (1750 dans Zorcastre et Acanthe et Cépluse), Gluck ( 1767 Alceste). Molter lui ecrit 4 concerti ! Il est suivi par Stamitz. Vient l’incontournable concerto de Mozart et les pièces de musique de chambre …

Dés lors, la clarinette devient un instrument à part entière à laquelle s’intéresse la plupart des compositeurs.

De nos jours , ce sont les facteurs français tels que Selmer, Buffet-Crampon et Leblanc qui contribuent au perfectionnement de l’instrument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *