nicNacMusicStand-2-bc1fb

La musique devenant de plus en plus complexe au cours du temps, le besoin d’une personne dirigeant tous les musiciens s’est rapidement fait sentir.

Le rôle premier d’un chef d’orchestre est de battre la mesure. Dès le moyen-âge, les chorales sont dirigées par un maitre de chapelle (Kapellmeister en allemand) qui possède déjà un instrument lui permettant d’allonger ses mouvements à savoir un bâton. Ce bâton trop lourd est bientôt remplacé par une baguette. Il est à noter que certains Chefs dirigent sans baguette.

Au XVIIIe siècle, quelques compositeurs tels que Mozart dirigent de leur clavier ce qui leur permettait de contrôler totalement le déroulement et l’exécution de l’œuvre. Certains pianistes le font encore de nos jours. Pour quelques œuvres chorales et orchestrales trop importantes telles qu’un opéra, il peut y avoir un chef de chœur et un chef d’orchestre.

Les compositeurs, surtout Wagner et Berlioz, ont beaucoup fait pour le rôle du chef d’orchestre tel qu’on le connait aujourd’hui. Berlioz a écrit un traité important à ce sujet. Celui-ci voyait surtout son aspect psychologique. Il est admis aujourd’hui que le chef d’orchestre donne le tempo de la pièce musicale et surtout impose à l’orchestre sa vision et son interprétation de l’œuvre d’où la nécessité pour l’orchestre de répéter avant son exécution. Ce rôle s’est considérablement développé au cours de la seconde moitié du XXe siècle. La direction d’orchestre est devenue une discipline musicale parmi les plus prisées des musiciens.

enesco-101pt2-2-4f1fc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *